Les créatures merveilleuses de la mythologie nordique

Les mythes nordiques sont jalonnés de créatures fantastiques qui toutes ont un rôle à jouer dans le monde. Certaines sont bénéfiques, la plupart malveillantes.

Fenrir

Fils de Loki, Fenrir est un loup. Les Dieux l’acceptent dans un premier lieu parmi eux. Mais au fur et à mesure qu’il grandit, Fenrir prend des proportions gigantesques, à tel point que les Dieux prennent peur et décident de l’enfermer. Il faut toute leur ruse pour réussir.

Les Dieux lui lancent un défi : qu’il se laisse attacher pour prouver sa force en brisant ses liens. Sans aucune difficulté, le loup brisa les premiers liens. Les Dieux eurent alors l’idée de demander aux nains une attache incassable, réalisée à partir d’ingrédients introuvables (le bruit de pas d'un chat, la barbe d'une femme, les racines d'une montagne, les tendons d'un ours, le souffle d'un poisson et la salive d'un oiseau). Mais cette fois Fenrir se méfie. Il accepte le défi à condition qu’un Dieu mette sa main dans sa gueule. Seul Tyr a le courage d’accepter. Fenrir ne parvient pas à briser le lien, et Tyr perd sa main droite.

Mais le loup est désormais inoffensif. Il ne se libèrera de sa chaîne qu’au moment du Ragnarok. Il tuera alors Óðin mais sera tué par Vidar, le fils d’Óðin.

Jörmungandr

Fils de Loki également, ce serpent monstrueux entoure Midgard.

Þórr décide un jour d’aller tuer le reptile marin. Déguisé en jeune homme, il part à la pêche avec le géant Hymir. Il s’éloigne des côtes puis lance sa ligne avec comme appât une tête de taureau. Jörmungandr mord alors à la ligne. Commence une véritable lutte entre le Dieu et le serpent. Þórr réussit finalement à remonter Jörmungandr à bord de la barque, mais le Hymir prend peur et coupe la ligne. De rage, et dans un geste désespéré, Þórr lance son marteau dans l’eau. Mais le serpent s’en sort et continue à errer dans les mers qui entourent le monde.

Þórr et Jörmungandr se retrouveront au Ragnarok. Cette fois, le Dieu parvient à ses fins et tue le serpent. Mais ce dernier a le temps de l’empoisonner avec son venin. Þórr s’effondre également.

Sleipnir

Ce cheval à 8 pattes est la monture d’Óðin. Il est lui aussi un fils de Loki et d’un étalon.

Après la guerre contre les Vanes, les Ases sont affaiblis. Ils acceptent la proposition d’un homme prêt à leur construire une forteresse en 1 seul semestre, en échange du soleil, de la lune et de Freyja.

Les Dieux sont en fait persuadés que l’homme échouera. Mais celui-ci est aidé par un cheval fantastique qui abat le travail de plusieurs hommes. À trois jours de la fin des travaux, Loki se transforme en jument, et va séduire le cheval, qui épuisé ne peut plus travailler. L’homme échoue donc. Mais surtout, Loki fécondé par le cheval, va donner naissance à un poulain à 8 pattes. Sleipnir.

Il peut se déplacer sur mer comme dans les airs, et Óðin s’en sert surtout pour traverser Bifrost, le pont qui relie monde des hommes et royaume des dieux.

Les compagnons des Dieux

De nombreux Dieux ont des animaux fantastiques qui les accompagnent au fil de leurs pérégrinations.

Ainsi, les chèvres qui tirent le char de Þórr : le Dieu au marteau peut les tuer et les manger tous les soirs, le lendemain, les chèvres seront à nouveau sur patte. À condition ne pas toucher aux os. Quant un humain qui partage le repas divin de Þórr casse un os pour en manger la mœlle, la chèvre se réveille le lendemain en boitant.

Freyr possède lui un 'verrrat', un cochon aux soies d’or. Créé par un nain, ce 'verrat' court plus vite que n’importe quel cheval, de jour comme de nuit, dans les airs, et sur la mer. Ses osies sont si brillantes qu’elles illuminent la plus sombre des nuits.

Sa sœur jumelle Freyja, elle, utilise des chats pour tirer son char. Des félins qui symbolisent sa sensualité féminine.

Les Nornes

Ce sont les gardiennes du destin. Elles sont 3 : Urd (le passé), Verdandi (le présent), et Skuld (le futur). Elles représentent le décompte du temps, la fatalité de la guerre et de la mort. Elles ont élu domicile près d’une racine d’Yggdrassil, près d’une source d’eau blanche.

Voilà ce qu’en dit la Volupsa :

D'ici vinrent les filles
Savantes en toutes choses,
Trois, venant de la mer,
qui s'étend sous l'arbre ;
L'une est appelée Urd,
Verdandi l'autre
- elles gravaient des bâtonnets -
La troisième est Skuld :
Elles ont fait les lois
Elles ont fixé les vies
Des fils des hommes

Les nornes représentent le destin tel qu’il est conçu par les Vikings : nul ne peut échapper à son destin. La vie est tracée, la mort programmée. C’est en partie cette croyance qui donnait aux Vikings du courage pendant le combat : s’ils devaient mourir, c’est que leur heure était venue. Ils n’avaient donc rien à craindre.

Les Alfes

Seuls les alfes blancs correspondent à la représentation de l’imaginaire collectif des "elfes", les alfes noirs étant plutôt des lutins malveillants. Bien que cette distinction opérée par le seul Snorri Sturluson dans l’Edda puisse être d’influence chrétienne (le bien et le mal).

Les elfes représentent le plus souvent la nature. Ce sont des semi-êtres divins associés à la fertilité. Les elfes blancs vivent à Alfheim, les elfes noirs à Svarthalfheim.

Les sources ne donnent que peu d’information sur ces alfes.

Les Nains

Les nains sont les meilleurs artisans du monde. Ils sont plus anciens que les hommes, et ont été créés à partir du corps de Ymir. Ils vivent sous terre.

Les nains de la mythologie nordique ne sont pas particulièrement petits. Bien au contraire, les 4 nains chargés de soutenir la voûte céleste sont gigantesques. La plupart ont la taille d’un homme.

Les nains sont célèbres pour la qualité des objets qu’ils fabriquent. Ainsi, à plusieurs reprises, les Dieux font appel à eux. Les nains ont fabriqué le fil qui emprisonne Fenrir, mais aussi Mjollnir, le marteau magique de Þórr.

Les nains Fialar et Galar ont également fabriqué l’hydromel, source de sagesse, qui rend poète quiconque le boit.

Les Géants

Les géants, ou trolls, furent les premiers êtres vivants à peupler la terre. Le géant hermaphrodite Ymir est d’ailleurs celui par qui tout a commencé. Les géants vivent à Jotunheimr, après la mer intérieure gardée par Jörmungandr. Óðin les a isolé pour protéger les humains. Et pour se protéger eux-même, car les géants sont en guerre perpétuelle contre les Dieux. Et pourtant, nombre de Dieux sont liés aux géants.

L’hydromel volé par Óðin était gardé par des géants, et notamment Gunnlod. Le fourbe Dieu la séduisit pour s’emparer du nectar de la connaissance.

Freyr, lui, tomba amoureux de Gerd, une magnifique géante. Le Dieu veut un rendez-vous, mais la géante ne cède que sous la menace d’une terrible malédiction. Contrainte et forcée.

Autre rencontre Dieu/Géant, celle de Þórr et de Skyrmir. Þórr en voyage à Utgard fait un bout de chemin avec lui. Et va aller d’humiliations en humiliations : pour la première fois, Þórr rencontre quelqu’un de plus puissant que lui, contre lequel il ne peut rien. Mais il était en fait trompé par une illusion magique, destinée à protéger les Géants du Dieu.

Les Walkyries

Ce sont des guerrières vierges qui vivent avec les soldats morts de la Vallahalla. Elles servent des bières à ceux qui sont tombés au combat. Mais leur rôle est bien plus important que cela : deux Walkyries, Gunn et Rota, descendent sur le champ de bataille récupérer les âmes des soldats choisis par Óðin pour former sa grande armée. Au moment du Ragnarok, cette armée se joindra aux Dieux pour combattre Hel.


Les Dragons

Peu présents dans les mythes nordiques, les Dragons représentent le mal. Fafnir est le plus célèbre des dragons. Fafnir était au départ humain, mais son père Heirdmard est tué par erreur par Loki et Óðin. Dédommagé en or par les Dieux, Fafnir se transforme en dragon pour protéger son trésor.

Mais le frère de Fafnir, Regin, veut récupérer cet or, et forge une épée capable de le tuer, qu’il donne à Sigurd. Sigurd le tue et devient Fafnisbani, le meurtrier de Fafnir.


  Accueil   |   Carte   |   Photos   |   Sources
 
Mythologie
Les Vikings
L'Islande
Archéologie